5 conseils pour négocier le meilleur crédit

Obtenir un prêt consommation ou immobilier nécessite d’avoir quelques filons pour obtenir les meilleures offres et les meilleures conditions, voici 5 conseils utiles pour son financement.

Conseil 1 : faire jouer la « vraie » concurrence

Faire jouer la concurrence est devenu un sport national en France, si bien que les emprunteurs se mettent à concurrencer tout et n’importe quoi, il y a cependant certaines limites à cette pratique, notamment pour du crédit. Prenons l’exemple d’un emprunteur qui met en concurrence deux courtiers proposant les offres d’une seule banque, l’offre sera la même, elle ne changera pas, le dossier de l’un des deux courtiers sera bloqué par l’autre, c’est donc une perte de temps. De même, lorsqu’un emprunteur sollicite un courtier et la banque par la même occasion, l’historique des demandes de l’emprunteur est enregistré. Il faut mettre en concurrence intelligemment les banques entre elles, par le biais ou non de courtiers.

Conseil 2 : simuler gratuitement en ligne

De nombreux sites proposent des outils de simulations en ligne, gratuits et sans engagement. Si certains outils s’avèrent utiles, d’autres sont des attrapes mouches et proposent aux emprunteurs jusqu’à 5 rappels d’organismes financiers qui peuvent parfois être intrusifs. En cas de doute, il faut réaliser une simulation avec une adresse e-mail secondaire et accorder sa confiance, ainsi que ses coordonnées réelles à un organisme de confiance, proposant une simulation réelle. Une visite de la page des mentions légales est nécessaire pour se faire une idée plus précise de la société qui propose les services de simulation en ligne.

Conseil 3 : mettre l’accent sur son profil emprunteur

Le profil emprunteur reflète la façon de consommer d’un foyer. Les banques demandent essentiellement les 3 derniers mois de relevés de comptes et les trois dernières fiches de salaires. Il faut idéalement proposer trois comptes bancaires sans impayés, sans rejets ou erreurs de paiements. Il est donc possible de travailler son profil emprunteur en soignant ses trois derniers comptes bancaires, ce qui rassure les prêteurs et les confortent dans l’accord de conditions de financement avantageuses. Que ce soit pour un prêt consommation ou pour un prêt immobilier, le profil emprunteur est important. Bon à savoir : le fichage bancaire est un signe péjoratif pour les banques, il est préférable d’attendre la levée du fichage pour obtenir le financement.

Conseil 4 : jouer la carte de la « domiciliation bancaire »

« Nous sommes prêts à vous accorder le prêt immobilier, mais il faudra domicilier votre compte bancaire chez nous ». C’est ce que disent les banques qui accordent des financements de prêts immobiliers et qui ont pour objectif de rapatrier la domiciliation des comptes bancaires, une source de rémunération supplémentaire. Les comptes dans la banque assurent la possibilité de négocier des taux plus intéressants, et des conditions de remboursement avantageuses, une contrepartie non négligeable pour obtenir son emprunt.

Conseil 5 : négocier l’assurance de prêt

L’assurance de prêt est un produit très rémunérateur pour les banques et les établissements de crédits, c’est un produit de marge qui rapporte gros aux prêteurs. Ils peuvent accorder un taux de prêt très bas, attisant ainsi les emprunteurs en quêtes de conditions inédites mais ils les assomment parfois d’assurances très coûteuses, sans que les emprunteurs n’en perçoivent le moindre effet. Il faut donc rester vigilant sur le coût de l’assurance, il peut être très élevé en fonction des garanties et du nombre de têtes couvertes. Négocier l’assurance permet de réduire de quelques euros voir quelques dizaines d’euros ses mensualités de crédits, un gain bienvenu pour l’optimisation de ses finances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *