Les taux des crédits immobiliers ont stoppé leur croissance

Si vous souhaitez vous lancer dans l’acquisition d’un bien immobilier, vous pourriez être attiré par ce contexte, car il est particulièrement réjouissant. Les taux ont connu une légère hausse, mais désormais ils ont tendance à stagner.

Aucune hausse pour les taux d’emprunt n’est à envisager

En 2015, les consommateurs ont largement envahi leur établissement bancaire pour tenter de négocier un prêt. Cet engouement était expliqué par cette baisse significative des taux d’emprunt. Les Français pouvaient ainsi obtenir un logement moins cher ou une superficie plus grande. Les investissements dans l’immobilier ont donc connu un succès sans précédent qui s’est quelque peu estompé lorsque les pourcentages ont été frappés de plein fouet par une hausse.

Les contribuables obtiennent un taux alléchant de 1.56 %

Depuis quelques semaines, les taux semblent stagner, ce qui permet aux consommateurs de concrétiser à nouveau leur projet dans les meilleures conditions. Depuis ces trois derniers mois, une stabilisation a donc été observée par les experts du crédit. Selon une récente étude, vous pourriez désormais jouir de 1.56 % lors de la demande de votre prêt immobilier. La situation n’est pas aussi réjouissante que celle observée l’année dernière, mais elle est tout de même attractive pour de nombreuses bourses. Les professionnels estiment que cette situation devrait perdurer dans le temps. Il y a donc de grandes chances pour que les pourcentages ne subissent pas une hausse significative.

Les professionnels du crédit ne devraient pas pratiquer de nouvelles baisses

Généralement, l’été est une période propice pour déménager ou motiver une envie d’acquérir un logement. Cet accès à la propriété est ainsi facilité grâce à ces taux qui n’ont jamais été aussi bas depuis des années. Les banques auraient donc décidé de conserver cette stabilité, mais il ne faudra pas s’attendre à une éventuelle baisse. Ces établissements doivent jouir d’un minimum de rentabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *